Cinquante ans après l'affrontement final, une ombre plane à nouveau sur le monde magique...
 
CalendrierAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre choc! [libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Fabio Di Marco
~ Elève / 7ème Année ~
~ Elève / 7ème Année ~
avatar

Nombre de messages : 48
Age : 26
Date d'inscription : 19/07/2009

Feuille de personnage
Origines: Sang de Bourbe
Âge: 17
Animal (nom + race): Gatto, chat

MessageSujet: Rencontre choc! [libre]   Mar 22 Déc - 4:12

- Brrrr... Fait froid!

Le jeune qui avait prononcé ces paroles frissonait encore et se frottait les mains, essayant tant bien qe mal de se les réchauffer. Son teint mât montrait bien qu'il n'était pas originaire d'Angleterre, et même plus qu'il n'était pas ici depuis longtemps. En effet, Fabio Di Marco n'était arrivé à Poudlard qu'au début de l'année, après avoir passé les 6 premières années de sa scolarité de sorcier dans une école en Italie, où le soleil était beaucoup plus présent et le temps plus clément qu'ici. Déjà qu'à la fin de l'été le temps n'était pas magnifique, maintenant que l'hivers était arrivé l'italien mourrait de froid. Cependant, malgré le fait qu'il ne sentait plus le bout de ses doigts la plupart du temps, il restait tout de même de bonne humeur. Tout d'abord parce qu'il trouvait les paysages enneigés simplement magnifique, il venait d'ailleurs de passer trois quarts d'heure dans le parc à observer le lac et ces alentours, si vert d'habitude recouvert d'un manteau blanc à cette époque de l'année... Mais ce qui le rendait encore plus joyeux était l'approche des fêtes et des vacances. En cette période, l'esprit de Noël semblait l'envahir et lui permettait de tout relativiser.

C'était donc de particulièrement bonne humeur, mais aussi gelé, que Fabio pénétra dans le hall d'entrée avant de se diriger vers l'escalier. Il monta les marches quatre à quatre et se dirigea vers la tour Ouest du château, celle où se situait la salle commune des Serdaigles. Une fois arrivé à mi-chemin, l'italien ralentit le pas avant e s'arrêter complètement. A la réflexion, il n'avait pas vraiment envie d'aller s'enfermer dans les dortoirs, et un bref coup d'oeil à la fenêtre près de lui le convint de ne pas sortir. La chute de neige qui l'avait poussée à rentrer prenait des allures de tempête, et il était sûrement plus sage si l'on ne tenait pas à mourir geler de rester à l'intérieur. Il se demanda alors comment il allait bien pouvoir occuper son après midi. Il réfléchit un instant et pensa qu'il aurait de bonne chance de trouver quelques Serdaigles à la bibliothèque, il arriverait peut-être à les convaincre de sortir leurs nez des bouquins juste pour une fois et ils trouveraient bien quelque chose pour s'occuper. Il fit donc demi tours afin de se rendre dans la bibliothèque. Il s'arrêta devant un grand tableau qui devait dater de la Guerre d'Indépendance sur lequel un sergent n'avait de cesse de donner l'assaut et de raconter à qui voulait bien l'entendre comment ils avaient gagnertelle ou telle bataille... Par contre on entendait jamais parler des défaites.Fabio se contenta de donner le mot de passe, à savoir "Pour la Couronne" et s'engouffra dans le passage avant que Winston, nom du sergent sur le tableau, ne lui raconte une nouvelle bataille.

Le passage débouchait dans un long couloir non loin de la bibliothèque, il ne restait plus au sorcier qu'à tourner à gauche au prochain tournant, prendre les escaliers et.... Il marchait d'un pas assez pressé, et avait prit son tournant trop vite pour pouvoir s'arrêter. Il y eu donc un beau choc entre lui et la personne qui arrivait en face.


- Scuzami! Tutto va bene?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tara Wilson
~ Modérateur ~
~ Modérateur ~
avatar

Féminin Nombre de messages : 419
Localisation : Quelque part...
Date d'inscription : 25/11/2008

Feuille de personnage
Origines: Sang Mêlé
Âge: 16 ans
Animal (nom + race): Gipsy, petite souris blanche (Race : Rongeur)

MessageSujet: Re: Rencontre choc! [libre]   Mar 5 Jan - 11:04

[HJ : Je m'incruste ? =)]


Une fois n’est pas coutume. Tara courait encore après son petit rongeur. Cette souris allait la rendre folle ! Non seulement, elle s’était aventurée à l’extérieur, sous cette fichue tempête de neige que la Poufsouffle avait dû affronter, glissant, dérapant, s’étalant dans la poudreuse bien glaciale, pour rattraper sa souris, mais en plus, Gipsy était en train de courser un chat, dans les couloirs du château. Oui oui, un chat !
C’était le monde à l’envers ! Au début Tara n’en n’avait pas cru ses yeux. Comment ce tendre petit bout de chou, qui n’en était pas trop un en vérité, pouvait s’attaquer à un chat, dix, voire vingt fois plus gros qu’elle ? La jeune fille en était estomaquée ! Bon, elle avait l’habitude que sa petite souris blanche était un peu trop téméraire, un danger public, à sauter dans les cheveux des personnes qu’elle rencontrait, à aller voler de la nourriture dans les cuisines, à grincer des dents à chaque fois qu’une autre fille du dortoir s’approchait d’un peu trop près de sa cage… et bien d’autres choses, mais à ce point, non, elle ne s’y faisait pas encore la cinquième année. Ah ça oui, elle aurait dû s’y prendre à deux fois avant de l’acheteur ce rongeur de malheur ! Même si parfois elle était vraiment câline.

Donc, Tara, les joues en feu à cause du froid, les cheveux décorés de flocons de neige qui fondaient au fur et à mesure qu’elle avançait dans les couloirs chauffés de Poudlard, les vêtements un peu humides, froids, courait après sa gentille petite souris. Faisant abstraction de ce qu’il y avait autour d’elle, comme n’écoutant pas des élèves qui pestaient contre les bousculades de Tara qui était vraiment embêtée et contre la souris qui venait à grimper de temps en temps sur eux, faisant ainsi quelques acrobaties spectaculaires dans sa fuite. Ce n’est pas que Tara allait la sermonner, enfin si un peu tout de même, mais Gipsy aimait bien sauter un peu partout, là où ses fines pattes roses pouvaient s’accrocher sans crainte d’une quelconque chute. Une chance que sa propriétaire n’avait pas encore l’idée de se servir de sa baguette magique pour l’attraper, comme par exemple la stopper en lançant un Stupéfix.


- Pardon… Pardon… Désolée… Gipsy revient ici immédiatement !!!

*Mais oui bien sur ! Tu peux toujours espérer !*

Se disait la sournoise petite rongeuse en emmêlant une chevelure rousse assez longue et dont les cris de la personne en question, se débattant contre le rongeur, résonnaient dans les couloirs. Bon il y avait une chose de bien dans tout ça, enfin ça dépend de comment on le prend, c’est que Tara savait dans quelle direction aller. C’est donc ainsi qu’elle se retrouva à l’étage de la bibliothèque, essoufflée, plus de Gipsy en vue. Décidant de reprendre sa respiration et aussi d’attendre un éventuel cri de terreur ou autre, lui indiquant de quel côté partir, Tara s’arrêta au beau milieu du couloir, mains sur les hanches, oreilles aux aguets, souffle court, essayant tout de même de trouver vers la destination de Gipsy. Il y avait la bibliothèque pas loin. Se cacher parmi les livres ? Moui, bof, pas trop le hobbies de la souris, ça. Qu’y avait-il d’autres d’intéressant dans le coin pour un rongeur ? Ah un miaulement apeuré !

Tara se tourna alors vivement vers la droite, côté opposé à la salle des livres, mais sans précautions aucunes, comme regarder si elle n ‘était pas seule. Le choc fut donc assez violent et la jeune fille se retrouva sur les fesses, retenant avec peine un cri de douleur. Bon et bien la chasse au petit rongeur fugueur blanc, se sera sûrement pour plus tard, car là la pauvre Poufsouffle était plutôt mal en point en se frottant l’épaule droite en regardant partout, comme déboussolée.
Puis qu’est-ce que la personne qu’elle venait de percuter, disait ?


- Hein ?

Tara est nulle en langues étrangères et à cet instant ces neurones qui auraient pu fonctionner pour tenter de traduire, n’étaient pas trop en bon état de marche, suite au choc, on va dire.

_________________
D'un père moldu tu es née
De la beauté de ta mère tu as héritée
Chaque jour qui passe tu te montres plus travailleuse
Que les mauvaises langues la mettent en veilleuse
Car de tes origines tu ne te caches pas
Et c'est donc à Poufsouflle que te conduiront tes pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fabio Di Marco
~ Elève / 7ème Année ~
~ Elève / 7ème Année ~
avatar

Nombre de messages : 48
Age : 26
Date d'inscription : 19/07/2009

Feuille de personnage
Origines: Sang de Bourbe
Âge: 17
Animal (nom + race): Gatto, chat

MessageSujet: Re: Rencontre choc! [libre]   Jeu 14 Jan - 3:07

Spoiler:
 

Inconsciemment, par simple habitude, il s'était excusé en italien. Après avoir passé 17 ans dans le même pays à parler cette langue, il était normal que notre jeune sorcier ai quelques difficultés à s'exprimer spontanément dans la langue de Shakespeare, et il lui faudra sûrement encore un moment d'adaptation. L'essentiel était qu'il maitrisait tout de même la l'anglais et que même s'il lui arrivait de réfléchir de temps à autre pour trouver un mot, il finissait toujours par exprimer ce qu'il voulait. En tout cas présentement, ses excuses n'avaient trouvé qu'incompréhension, et il aurait bien rit à la réponse de la jeune fille s'il n'avait pas eu peur que cela ne soit mal prit.

Il aida donc l'étudiante à se relever tout en s'excusant à nouveau, mais en anglais cette fois. Ils auraient pu s'en tenir là, repartir chacun de leur côté, mais Fabio engagea la conversation, sans qu'il sache trop bien pourquoi lui-même... Peut-être pensait-il que cela l'empêcherait de s'ennuyer, ne serait-ce que quelques minutes.


- Au fait, j'ai remarqué que tu courrais. T'essayais de fuir quelque chose?

Il regarda derrière elle, s'attendant presque à voir d'autres élèves furieux, baguettes à la main, mais apparement cette pratique n'avait pas lieu dans cette école et il n'y avait absolument rien dans le couloir menant à la bibliothèque. Il reporta donc son regard sur la jeune fille et remarqua que ses cheveux étaient humides, quelques gouttes d'eau ruisselant par endroit. D'ailleurs en y regardant de plus près, la jeune fille était mouillée de la tête aux pieds. Un sourire se dessina alors sur la tête du Serdaigle et il demanda l'air amusé :

- Ne me dis quand même pas que quelqu'un à jeté un sort de mauvais temps dans la bibliothèque?!

Après tout, tout était possible chez les sorciers, et ce n'était pas la première fois que Fabio aurait vu quelqu'un faire une farce de la sorte. D'ailleurs la première fois qu'il avait vu ce sort c'est lui qui avait été accusé, à tord, de l'avoir jeté. Il avait eu beau se défendre, répété qu'il ne connaissait rien à la magie et qu'il n'avait donc pu jeter un sortilège, Sang-de-Bourbe oblige, ses professeurs écoutèrent volontiers les autres élèves qui l'accusait et il se retrouva en colle... Il secoua la tête, chassant ses souvenirs de son esprit : tout cela appartenait au passé maintenant. Il se trouvait dorénavant dans une école ou la tolérance était de vigueur, et c'est dans ces conditions qu'il passerait sa dernière année à l'école. Cette pensée lui fit un drôle d'effet, et il décida de se reconcentrer sur la jeune fille. Décidément, il se distrayait toujours aussi facilement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tara Wilson
~ Modérateur ~
~ Modérateur ~
avatar

Féminin Nombre de messages : 419
Localisation : Quelque part...
Date d'inscription : 25/11/2008

Feuille de personnage
Origines: Sang Mêlé
Âge: 16 ans
Animal (nom + race): Gipsy, petite souris blanche (Race : Rongeur)

MessageSujet: Re: Rencontre choc! [libre]   Dim 17 Jan - 12:21

[HJ : Ce n'est rien, ça arrive à tout le monde. =). Et moi je m'excuse d'avance d'en faire un long Neutral .]

Tara devrait penser à arrêter de courir après sa petite souris fugueuse un de ces jours, car il pourrait certainement lui arriver pire que de se retrouver assise sur le sol frais des couloirs, suite à un choc frontal. De plus, soit elle se trouvait dans un autre monde ou soit ses méninges en avaient pris un coup, car l’élève qui venait de lui rentrer de dedans, ou plutôt le sens contraire, ou bien les deux, elle ne savait plus trop, venait de parler dans un langage incompréhensible. Enfin, si. Si on se concentrait bien on pouvait légèrement comprendre, mais là Tara n’était pas en état de comprendre. Certes, le choc avait eu lieu sur son épaule et elle avait atterrit sur le sol, mais devait y avoir une connexion quelconque avec son petit cerveau. Ah maudite souris, qu’elle adorait pourtant plus que tout !
Tara remercia d’un sourire le garçon qui l’aida à se relever. C’était bien aimable de sa part, car combien l’aurait laissé penaude, ainsi assise, sans plus se soucier de son état de santé.


- Oh ce n’est rien, question d’habitude… on va dire.

Oui, ce n’était pas la première fois qu’elle courait après son rongeur et qu’elle butait contre quelqu’un ou un autre obstacle qu’elle n’avait vu que trop tard. Tara sourit doucement à ses souvenirs plus ou moins douloureux avant de reporter son attention sur le jeune homme qui regardait derrière elle. Fuir ? Non, pas aujourd'hui, en tout cas.

- Euh… Non non. J’essayais encore une fois de récupérer, Gipsy. Cette fois-ci elle coursait un chat. Pauvre matou...

Dans le monde moldu cela aurait pu paraître étrange, une souris faisant fuir un chat, mais ici dans le monde magique, à Poudlard, c’était d’un naturel ! Situation que parfois Tara oubliait complètement, son côté moldu prenant le dessus. Mais là, elle l’avait dit simplement, omettant tout de même de préciser qui était Gipsy. Peut-être qu’après tout, elle commençait à s’y faire, à ce monde magique. Serait temps d’ailleurs, puisqu’elle était tout de même à la fin de sa cinquième année, en tant que sorcière, hein ! Elle regarda le jeune homme qui souriait, l’air de se moquer en la regardant. Bah quoi, qu’est-ce qu’elle avait de drôle sur elle ? Tara, se regarda discrètement. Rien. Mais la réponse ne tarda pas.
Tara ne comprit pas tout de suite la plaisanterie du jeune homme. C’est ainsi qu’elle répondit le plus naïvement du monde.


- … Et bien… Non… Je ne pense pas, je n’y suis pas encore allé pour vérifier. Pourquoi ?


Ce n’est qu’après une rapide et nouvelle inspection sur elle, qu’elle capta. Un petit sourire en coin se dessina alors sur le visage de Tara qui se sentie toute bête, là. Et oui, elle était toute trempée, la Poufsouffle.! La jeune fille avait mis de côté qu’elle venait de faire un tour, rapide pourtant, à l’extérieur sous la tempête de neige et à cause de qui ? Et bien à cause de cette fichue souris, bien sûr ! Aussi elle soupira, les joues rougies par la gêne, faisant mine alors de se reprendre un peu en passant rapidement ses mains sur ses vêtements comme pour chasser l’eau qui la trempait maintenant de la tête au pied. En vain, bien entendu. Il est vrai qu’un sort de séchage aurait été vraiment plus efficace, mais il aurait fallu que Tara ait sa baguette sur elle. Bout de bois qui l’aurait certainement aidé pour récupérer son rongeur, aussi.

- C’est… à cause de la neige… Y a une de ces tempêtes dehors !!

Fallait pas qu’il croit non plus qu’elle avait reçu ce fameux sort qui n’existait pas, déjà, et aussi qu’elle avait pris une douche toute habillée ! Alors comme pour lui montrer qu‘elle disait la vérité, Tara chercha du regard une fenêtre quelconque, mais manque de chance, dans le couloir qui menait à la bibliothèque aucun vitrage ! De toute façon, personne ne pouvait louper la tempête de neige qui sévissait aujourd’hui.

- Au fait… Euh… Tu n’as pas un chat, hein ? Rassure-moi.

Et oui, le miaulement lointain mi-apeuré mi-furieux qui lui parvint aux oreilles, inquiéta soudainement Tara. Manquerait plus que ce petit malheur pour compléter sa journée mal commencée ! Elle pria alors pour ce que soit le chat de… personne, en fait. Un chat abandonné, oui, qui aurait trouvé refuge dans un château rempli de sorciers et sorcières avec des souris en mal d’aventures !

_________________
D'un père moldu tu es née
De la beauté de ta mère tu as héritée
Chaque jour qui passe tu te montres plus travailleuse
Que les mauvaises langues la mettent en veilleuse
Car de tes origines tu ne te caches pas
Et c'est donc à Poufsouflle que te conduiront tes pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fabio Di Marco
~ Elève / 7ème Année ~
~ Elève / 7ème Année ~
avatar

Nombre de messages : 48
Age : 26
Date d'inscription : 19/07/2009

Feuille de personnage
Origines: Sang de Bourbe
Âge: 17
Animal (nom + race): Gatto, chat

MessageSujet: Re: Rencontre choc! [libre]   Dim 17 Jan - 23:05

Spoiler:
 

Question d'habitude? Alors ce genre d'accidents lui arrivait souvent? Ca arrivait aussi fréquemment à Fabio, mais en général c'était volontaire... Il ne fit aucune remarque là-dessus et se contenta d'écouter ce que disait la jeune fille. Qui était cette Gipsy? Une chouette? Vu les animaux autorisés dans l'école il devait sûrement s'agir de ça pour courser un chat. Ou alors Gipsy était un autre chat. A moins que... Oui il y avait bien cette autre élève qu'il avait croisé dans la Grande Salle la dernière fois. Un serpentard qui se balladait avec un dragon miniature qui crachait de vraies flammes. Ca aussi ça aurait pu courser un chat.
Il ne demanda pas ce qu'était Gipsy et se contenta de faire la remarque concernant le sortilège de pluie.
Elle ne sembla tout d'abord pas comprendre, puis se rendant compte qu'elle était mouillée finit par tilter et expliqua qu'elle venait de dehors, ayant l'air passablement gêné.

- Ah oui, je veux bien te croire sur parole! J'étais moi-même à l'extérieur tout à l'heure et il neigeait déjà pas mal, pas étonnant que cela ai empiré.



    *N'empêche je savais pas que les gens d'ici étaient assez fou pour sortir par ce temps... Doivent vraiment être habitués au froid. Brrr... J'espère que la température dépassera les 10°C en été!*

Et oui, Fabio ne connaissait pas grand-chose à l'Angleterre, et comme beaucoup d'autres européens vivant de l'autre côté de la manche, il était persuadé que les bruits qui couraient comme quoi l'Angleterre était toujours en proie au mauvais temps... Et les quelques mois qu'il avait passé ici n'avaient en rien contredit la rumeur. Il faut dire aussi que lorsqu'on a comme comparaison une des ville les plus chaude de l'Italie, Rome, il est difficile de trouver que les anglosaxons soient gâtés niveau température... Et quand en plus les élèves sortent lors d'une tempête de neige, ce n'était même pas ses mots, c'était son interlocutrice qui avait parlé de tempête... Enfin bref, au moins il faisait bon à l'intérieur même du château... Ou du moins des les pièces n'avaient pas une ouverture directe sur l'extérieur.
Elle tentait inutilement de se débarrasser de l'humidité en "caressant" ses vêtements, ce qui fitsourire l'italien. Il sortit sa baguette et remua sa mian pour attirer l'attention de son interlocutrice dessus :

- Si tu veux je peux arranger ça. Au fait, comment tu...

Un miaulement retentit, attirant l'attention de Fabio qui se tourna dans la direction de laquelle il provenait. Lorsqu'il reporta après quelques secondes son attention sur la jeune femme celle-ci parut inquiète, elle demanda même à l'italien s'il n'avait pas un chat. Fabio fut très intrigué tout à coup, et commença même à s'inquiéter :

- Si, j'ai un chat. Pourquoi tu veux savoir ça? A cause du miaulement qu'on vient d'entendre?

Une phrase de la jeune revient alors à l'esprit du Serdaigle. Il n'y avait pas prêté grande importance tout à l'heure car il n'avait pas bien comprit mais maintenant cela l'intriguait vraiment. Il posa donc la question sans attendre d'avantage, les sourcils froncés :

- Qui est Gipsy?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tara Wilson
~ Modérateur ~
~ Modérateur ~
avatar

Féminin Nombre de messages : 419
Localisation : Quelque part...
Date d'inscription : 25/11/2008

Feuille de personnage
Origines: Sang Mêlé
Âge: 16 ans
Animal (nom + race): Gipsy, petite souris blanche (Race : Rongeur)

MessageSujet: Re: Rencontre choc! [libre]   Mar 19 Jan - 10:34

[HJ : Oups ! =). Hum, bon, j'essaierai de faire moins long la prochaine fois Neutral ]

Il est vrai que sortir par ce temps, c’était de la folie pure, mais Tara n’avait pas eu trop le choix puisque Gipsy l’y avait quasi entraînée. C’est vrai aussi qu’elle aurait très bien pu la laisser se geler toute seule à l’extérieur, sa souris et ainsi elle aurait certainement compris que sa propriétaire commençait en avoir un peu marre de lui courir après, sans cesse. Mais la petite maligne souris savait pertinemment que Tara ne la laisserai jamais "enfermée" dehors et par n’importe quel temps. Donc… elle en profitait bien, la Gipsy ! Quitte parfois à ridiculiser la Poufsouffle, comme maintenant. La jeune fille afficha un petit sourire. Il devait la prendre pour une folle à être sortie par ce mauvais temps. Oui, mais voilà, quand on aime son animal de compagnie comme Tara, et bien… on fait un peu n’importe quoi.

- Oui, en effet. Dire que ce matin il ne tombait presque rien. Je crois que Poudlard va être enseveli sous la poudreuse, cette année.


Et un petit rire par-dessus tout ça ! Quitte à passer pour une folle, hein. Tara tenta donc tant bien que mal d’enlever la neige fondue qui trempait ses vêtements. Chose impossible à réaliser. Elle était même étonnée d’être aussi mouillée, la Poufsouffle.! Comme quoi la neige anglaise s’accrochait bien et fondait bien sur les vêtements des humains qu’elle croisait. Tara soupira.

*Et j’ai pas ma baguette bien entendu ! Pfff !*

Le jour où elle n’oubliera pas sa baguette quelque part, il faudra que Tara le note d’une croix noire sur le calendrier. Ces derniers temps, pourtant, il lui fallait la garder sur elle plutôt que de la laisser dans son dortoir ou bien elle ne sait où. Enfin… La preuve que son côté sorcier n’était pas toujours au rendez-vous. Et c’était bien dommage, pour elle, pour tout le monde, comme pour ses parents qui désespéraient de la voir un jour être une grande sorcière. Enfin, surtout sa mère. Son père lui, ça lui plaisait bien cette situation, même s’il s’attirait des regards foudroyants de son épouse. Partie dans ses pensées plus ou moins fructueuses, Tara fut ramenée dans les couloirs par une main qui s’agitait devant ses yeux. Elle cilla un moment se demandant ce qui se passait et pourquoi le jeune homme secouait sa main devant elle. Y avait quelque chose qu’elle n’avait pas vu ? Sur elle ou ailleurs ?
Et non ! Rien de tout cela. En fait, il voulait certainement la sécher avec un sort, puisque le regard de Tara croisa la jolie baguette de l’inconnu
.

- Ah oui, je veux bien !


Ton plutôt enjoué et sourire ravi sur le visage de Tara, quand elle entendit qu’il pouvait l’aider à retrouver une allure un peu plus confortable, niveau taux d’humidité. Mais elle remarqua aussi qu’il n’eu pas le temps de terminer sa phrase, à cause de ce fameux miaulement. Faut dire que le matou qui était coursé, était plutôt dans une mauvaise situation. C’est qu’elle était tenace la Gipsy quand elle s’y mettait ! Peut-être aussi que Tara aurait dû s’abstenir de demander au jeune homme s’il avait un chat, parce que maintenant c’était lui qui avait l’air d’être inquiet. Et il y avait de quoi ! Surtout quand on connaissait la petite souris, fugueuse, carnivore, aux dents super acérées, qui mordait bien aussi. D’ailleurs un certain prisonnier évadé et quelques élèves qui avaient eu la malchance de s’en prendre à Tara, en avaient quelques traces souvenirs.


- Et bien oui. En faite ma Gipsy aime bien courser ce qu’il y a de plus gros qu’elle, humain ou pas… aujourd’hui par exemple et bien… c’est un chat, comme on peut l’entendre.

Petit sourire crispé sur les lèvres de Tara quand elle se pencha un peu sur le côté pour tenter d’apercevoir derrière le jeune homme à quoi ressemblait le matou en détresse. Elle savait que sa camarade Dylane, en avait un, son petit ami aussi. Et apparemment l’inconnu en avait un également. Une petite grimace furtive éclaira le visage de Tara. C’est pas de chance pour les matous de Poudlard, la présence d’une souris en mal d’actions en tous genres !
La Poufsouffle reporta son attention sur le jeune homme. La bonne question qu’il venait de poser là ! Qui était Gipsy ? Tara se gratta la tempe, un peu embêtée. Comment allait-il réagir quand elle allait lui dire qu’en faite ce n’était qu’une simple petite souris, toute fine, toute mimi, pas plus grosse qu’un hot dog ?


- Et bien… Gipsy c’est… euh… C’est ma souris. Mais elle est très gentille, hein, faut pas croire comme ça à entendre ce qu’il se passe… avec le chat. Tu verras…

Enfin si elle arrivait à l’attraper et si Gipsy, bien sûr, avait envie de revenir vers Tara.

_________________
D'un père moldu tu es née
De la beauté de ta mère tu as héritée
Chaque jour qui passe tu te montres plus travailleuse
Que les mauvaises langues la mettent en veilleuse
Car de tes origines tu ne te caches pas
Et c'est donc à Poufsouflle que te conduiront tes pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fabio Di Marco
~ Elève / 7ème Année ~
~ Elève / 7ème Année ~
avatar

Nombre de messages : 48
Age : 26
Date d'inscription : 19/07/2009

Feuille de personnage
Origines: Sang de Bourbe
Âge: 17
Animal (nom + race): Gatto, chat

MessageSujet: Re: Rencontre choc! [libre]   Mar 30 Mar - 23:45

L'italien afficha un sourire à la plaisanterie de la jeune fille... Tout en espérant furtivement qu'il s'aggissait bel et bien d'une plaisanterie. Un chateau enseveli sous la neige pouvait paraître irréaliste, mais on ne savait jamais à quoi s'attendre dans le monde des sorciers. Enfin bref.
Le jeune homme proposa donc à la jeune femme de la sécher à l'aide de la magie, ce qui serait sûrement plus efficace que ses mains... A moins qu'elle n'appartiennent à une race de créature magique donc les mains aurait une foncton de séchoir intégrées. Il dirigea donc sa baguette vers elle, s'apprêta à lui poser une question lorsqu'il fut interrompu par le fameux miaulement qui le poussa à demander ce qu'était Gipsy. Il obtint tout d'abord une réponse assez imprécise...


*Courser ce qu'y a de plus gros qu'elle? Ca répond pas vraiment à la question*
Effectivement, il pouvait aussi bien s'agir d'un petit hibou que d'un dragon miniature. L'un aurait pu servir de repas au chat de Fabio et l'autre lui aurait fait griller le poil. C'est alors que la jeune fille entra plus précisément dans les détails, avouant que Gipsy était en fait... un souris!! Là, Fabio ne put se retenir d'éclater de rire. Une souris, poursuivre un chat? Alors l'expression les chats de ce pays étaient des poules mouillées ou étaient-ce les souris que seraient particulièrement téméraires? La réputation de froussard qu'avait les anglais de l'autre côté de la Manche serait donc vrai, même pour leurs animaux?
Le serdaigle mit du temps à reprendre son souffle, des larmes coulant sur ses joues tellement il avait rit. Une fois son sérieux retrouvé, il se regarda Tara, qui elle semblait sérieuse.


- Attend, tu déconne pas? Tu t'inquiète vraiment pour le chat?!

Il fronça les sourcils. Elle s'inquiétait pour un matou parce que sa souris le coursait mais elle affirmait que cette dernière était gentille, tout en ayant dit avant qu'elle pouvait même s'attaquer aux humains... Pas de doutes, sa souris devait être un petit ange. Semblant perplexe, et l'étant d'ailleurs, Fabio poussa un soupir discret.

- Bon, j'pense pas que ça soit mon chat. Déjà j'le vois mal courrir avec sa patte cassée...

*Quoique, il reste tout de même rapide et agile l'animal*

- Mais surtout il est habitué à vivre à l'extérieur. A moitié comme un chat des rues... D'habitude c'est plutôt les souris qui le craignent. Alors sauf si ta souris à subit un sort de grandissement, j'men fait pas trop pour Il Gatto.

Nouveau miaulement, plus pressant cette fois, subit de quelques "crachats" distinctifs des chats, signe que si on ne les laissait pas tranquille il nous le ferait regretter. D'après Fabio, c'était plutôt Gipsy qui était en danger là, malgré ce que semblait penser sa propriétaire.

- On ferait peut-être mieux d'aller voir quand même, on sait jamais...


*... peut-être que les lois de la nature s'appliquent aussi dans le monde sorcier et que c'est ta souris qui est en dangée!*
Il tût cette pensée, inutile de partir dans un débat ici, ils verraient bien en arrivant. Le Serdaigle se mit donc en route au pas de course, accompagné de la jeune fille. Il en oublia même de la sécher et se dirigeait vers l'endroit de l'aggression baguette à la main. Au détour d'un couloir ils tombèrent finalement sur le fameux chat, qui tournait sur lui-même, comme s'il voulait attraper sa queue, jeu plutôt réservé aux chiens habituellement. Cependant, ce n'était pas sa queue que la matou tentait désespérément d'attraper mais une souris solidement cramponnée sur son dos. L'italien écarquilla les yeux devant le spectacle, certes, une souris pouvait s'en prendre à un chat, mais pour se défendre, pas pour l'attaquer comme ça.

- Violente ta souris... Tu compte faire comment pour la déloger de là? Personellement je te conseil pas d'y mettre ta main, le chat pourrait la prendre pour un nouvel ennemi. Et j'pense pas que tu sois aussi solide que la souris.

Il sourit, quittant le spectacle qui s'offrait devant leurs yeux pour se tourner vers la jeune fille, attendant une réaction de sa part.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tara Wilson
~ Modérateur ~
~ Modérateur ~
avatar

Féminin Nombre de messages : 419
Localisation : Quelque part...
Date d'inscription : 25/11/2008

Feuille de personnage
Origines: Sang Mêlé
Âge: 16 ans
Animal (nom + race): Gipsy, petite souris blanche (Race : Rongeur)

MessageSujet: Re: Rencontre choc! [libre]   Jeu 6 Mai - 8:48

Que des trucs pas possibles, il lui arrivait à Tara. Puis passer ses mains sur ses vêtements mouillés, ne servait pas à grand-chose non plus. Elle pesta intérieurement contre elle-même, contre le temps, contre… tout ! Ce n’était pas sa journée visiblement ! La Poufsouffle soupira laissant l’eau froide dégouliner tranquillement sur le joli parquet des couloirs de Poudlard. Puis le Serdaigle, n’eut pas vraiment le temps de la sécher comme il l’avait gentiment proposé. Non, bien entendu ! Gipsy se fit entendre au même moment. Tara leva les yeux aux ciel et quand elle lui expliqua quand faite ce n’était qu’une toute petite souris blanche qui coursait un gros chat, bien sûr, le jeune homme ne put s’empêcher d’éclater de rire. Faut dire que la situation s’y prêtait assez bien. Un fin sourire amusé d’ailleurs s’afficha sur le visage de Tara. Puis, c’était assez spécial, une souris qui course un gros matou en y repensant bien. Mais c’était Gipsy tout craché de toute façon.

- Non, non je suis très sérieuse. Tu sais Gipsy est une souris assez… étonnante. Je plains vraiment le pauvre chat qui se fait actuellement coursé par elle.


Une petite moue inquiète apparue furtivement chez Tara. C’est vrai ça. Depuis quelques temps, elle se comportait bizarrement sa petite rongeuse. Elle espérait en tout cas, que ce n’était pas à cause de cette morsure qu’elle avait effectué sur cet échappé d’il y avait quelques mois et qu’elle avait malencontreusement rencontré avec Dylane dans le parc. Manquerait plus qu’elle soit contaminée par ce dérangé ! Tara secoua la tête. Non, c’était impossible, elle était si douce sa Gipsy. Enfin… pas aujourd’hui.
Cependant, elle fut soulagée d’entendre le jeune homme dire que ce ne pouvait être son chat que sa souris poursuivait. Ouf, un poids en moins sur la conscience.


*Mais alors….*

Tara priait fortement intérieurement que ce ne soit pas le chat de Tyler. C’est vrai qu’ils ne s’étaient pas encore rencontrés Gipsy et lui ou elle. Tara ne savait plus, avec tout ce qui se passait actuellement, tout se mélangeait dans sa mémoire.

- Tu m’en vois rassurée ! Faut dire qu’il y a tellement de matous dans Poudlard que je ne sais plus à qui est tel ou tel chat.

Soudain un miaulement à faire pâlir d’effroi le plus grand et le plus mâle des chats, se fit entendre au bout du couloir. Le Serdaigle avait raison. Il fallait vraiment aller vérifier ce qui se passait ! Oubliant le séchage magique, les voilà parti au pas de course, rapide pour le jeune homme et glissant pour Tara, pour arriver finalement sur le lieu du ‘’crime’’. Tara écarquilla les yeux partagée entre l’envie d’éclater de rire et l’envie d’arrêter le petit massacre du chat où Gipsy s’agrippait comme une forcenée.

- Quoi ?

Comment ça ?! Il pensait qu’elle n’était pas aussi solide que sa souris ?! Bon, elle était pas bien épaisse la Tara, mais tout de même ! Faut pas se fier aux apparences, hein ! Une petite moue vexée se ficha pendant quelques secondes sur son visage d’ailleurs.
Tara jeta un regard furtif et mécontent vers le Serdaigle dont elle ne connaissait toujours pas le nom avant qu’il ne se retourne vers elle. Elle soupira.


- Hum… et bien… Un sort tout simple d’attraction devrait suffire à arrêter ce massacre. Mais le souci, c’est que je ne peux pas faire ça à ma souris. Bon d’accord, le matou souffre, mais… j’peux pas.

Et oui, voilà un des points faibles de Tara ! Sa gentille petite Gipsy ! Elle était incapable d’utiliser la magie contre son rongeur qui pourtant avait bien besoin d’une punition, car si ça continuait ainsi il n’y aura plus un chat en pleine forme mentale dans Poudlard. Tara regarda alors d’un air un rien gêné, le Serdaigle.

_________________
D'un père moldu tu es née
De la beauté de ta mère tu as héritée
Chaque jour qui passe tu te montres plus travailleuse
Que les mauvaises langues la mettent en veilleuse
Car de tes origines tu ne te caches pas
Et c'est donc à Poufsouflle que te conduiront tes pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre choc! [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre choc! [libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mystères de Poudlard :: POUDLARD :: Lieux de Passage :: Couloirs et Escaliers-
Sauter vers: